Un tour du monde et mille épreuves

Wie in Deutschland wurde auch in Frankreich die Vendée Globe mit Spannung verfolgt. In diesem Auszug aus einem Artikel der Revue de la Presse lesen Sie mehr über die berühmte Segelregatta und den französischen Gewinner Yannick Bestaven. Den vollständigen Artikel finden Sie in der März-Ausgabe.

Plus de trente ans après sa création, en 1989, le Vendée Globe, mythique course à la voile autour du monde, est toujours aussi populaire. Sa dernière édition, qui s’est déroulée de novembre à février derniers, a été marquée par un naufrage spectaculaire.

Laure Wallois

1 Cette année, les Français ont suivi le Vendée Globe avec passion. Peut-être parce que ce tour du monde à la voile en solitaire, qui a lieu tous les quatre ans, leur a permis de prendre le large et d’oublier le confinement et le couvre-feu imposés par la crise sanitaire. Mais aussi, et surtout, parce que la compétition a été riche en rebondissements et très disputée. Après 80 jours, 3 heures et 44 minutes passés en mer, c’est finalement le skipper français Yannick Bestaven, 48 ans, qui a soulevé le trophée en forme de globe terrestre, le 28 janvier 2021 aux Sables-d’Olonne.

2 « Je partais cette année avec l’objectif de terminer ce Vendée Globe », a-t-il simplement déclaré, devant Libération, au lendemain de sa victoire. Cet ingénieur de formation, peu connu du grand public, n’avait participé qu’une seule fois à la célèbre course. C’était il y a douze ans, et l’aventure s’était vite terminée : le mât de son bateau s’était brisé dans les eaux du golfe de Gascogne, à peine 48 heures après son départ, et le navigateurdépité, avait dû abandonner la compétition.

3 Lors de cette édition 2020 – 2021, pas moins de huit skippers (sur 33 au total) ont dû, eux aussi, jeter l’éponge. Quille cassée, démâtage ou collision avec un navire de pêche… Les mésaventures et incidents techniques font partie, depuis toujours, du Vendée Globe : « Cette course est faite d’imprévus et d’épreuves à surmonter », commente Yannick Bestaven. Seuls sur leurs monocoques (qui mesurent environ 18 mètres de long et 5 mètres de large), les participants doivent réparer eux-mêmes les avaries. Ils n’ont droit à aucune assistance au cours de leur périple.

(…)

Vocabulaire

0 – 1 épreuve (f.) Bewährungsprobe; auch: Wettkampf – course (f.) à la voile Segelregatta – prendre le large (fam.) (fig.) das Weite suchen – confinement (m.) Ausgangssperre, (h.: zweiter) Lockdown (30. Okt. – 14. Dez. 2020) – couvre-feu (m.) nächtliche Ausgangssperre (seit dem 15. Dez. 2020) – imposer auferlegen – être riche en rebondissements h. gem.: äußerst spannend sein, rebondissement (m.) (überraschende) Wendung – disputé umkämpft – soulever h.: (triumphierend) hochhalten

2 – 3 objectif (m.) Ziel – au lendemain de kurz nach – de formation ausgebildete/r – le golfe de Gascogne der Golf von Biskaya – navigateur/-trice (m./f.) Seefahrer/in – dépité enttäuscht, verärgert – abandonner aufgeben – jeter l’éponge (fig.) das Handtuch schmeißen – quille (f.) Kiel – démâtage (m.) h.: Mastverlust,-bruch – un navire de pêche ein Fischereifahrzeug,- Fischerboot – mésaventure (f.) Missgeschick – incident (m.) Zwischenfall – imprévu (m.) unvorhergesehenes Ereignis, Zwischenfall – surmonter überwinden, meistern – monocoque (m.) Einrumpfboot – avarie (f.) Havarie, Beschädigung – assistance (f.) (fremde) Hilfe – périple (m.) (hist.) Seereise, h.: Umsegelung

| Foto: Pixabay